L’été au Refuge des Jeunes

 

En marchant sur Sainte-Catherine pendant l’été, peut-être allez-vous entendre l’un de nos jeunes jouer sur un piano public de la ville. Nous avons eu cette chance, par le plus grand des hasards, de profiter de son talent et d’entendre ses mélodies raisonner dans les rues du Village.

Les jeunes restent souvent dans les alentours du Centre-Sud. En effet, les modes de survie qu’ils ont dû développer face à la précarité, nécessitent la présence des organismes d’aide, comme le Refuge, pour pouvoir répondre à leurs urgences. L’itinérance ne prend pas de vacances et notre dortoir reste occupé lorsque les beaux jours arrivent. Il peut y avoir des expulsions de logement, le courage d’enfin quitter un endroit dangereux ou insalubre, quitte à rester dehors, ou encore de venir tenter sa chance à Montréal. Malheureusement, s’ajoutent des dépendances avec souvent une dégradation des problématiques de santé mentale ou physique; autant de raisons qui font du Refuge un endroit aussi essentiel pendant les mois d’été. Nos équipes sont d’autant plus vigilantes et prêtes à répondre aux besoins de tous ces jeunes qui nous trouveront sur leur chemin.

Mais au milieu de ces situations difficiles, entre les tempêtes et les orages qu’ils doivent surmonter, il y a également du beau qui se dégage. Ils sont jeunes, surprenants, résilients et malgré tout plein d’espoir. Alors des fois, au milieu de cette tempête, nous allons entendre cette belle musique, et constater avec beaucoup de plaisir et de fierté qu’un de nos jeunes est doté de ce talent incroyable, et nous saurons, encore une fois, pour qui nous œuvrons chaque jour.

Voir aussi

Le Refuge des Jeunes de Montréal et sa Fondation présentent leur dernier Rapport d’activités 2021/2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.